Parcours botanique Canteleu


  1. DESCRIPTIF GENERAL

Il possède 32 essences sur 3 km. Chaque essence dispose d’une description. Ce parcours est situé dans la forêt domaniale de Roumare. Le sol est pauvre et peu fertile : le soubassement crayeux est recouvert d’argile à silex et de limon sur le plateau Nord et de sables alluvionnaires sur le plateau Sud. Les mares sont les seuls points d’eau de la forêt.

3 groupes de peuplements sont présents : le taillis sous futaie (900 Ha) sur la partie limoneuse, la futaie régulière feuillue, Chêne et Hêtre (1 500 Ha) et la futaie résineuse de Pin sylvestre (1 600 Ha).

Cette forêt abrite une faune nombreuse. Cerf, biche, chevreuil, sanglier, lièvre, lapin, renard font l’objet de chasse afin de réguler les éventuelles surpopulations mettant en péril l’équilibre sylvo-cynégétique.

Les loisirs :

  • Parc animalier

  • 22 km de routes forestières pour la pratique du vélo

  • 54 km de chemins balisés pour les randonneurs

  • 65 km de pistes sablées pour les randonnées équestres

  • Un circuit « Chiens de traîneaux »

  • 5 circuits balisés VTT

  1. ORGANISATION DES LUTRINS


Description

Exemple : le châtaignier

Nom commun

Châtaignier

Nom latin

Castenea sativa

Espèce, famille

Fagacées

Port

Jusqu’à 25-30 m avec de très grosses branches ;

cime étalée et ample

Rameaux

Disposition spiralée, brun verdâtre

Bourgeons

Ovoïdes globuleux, brun-rouge, écailles peu nombreuses, légèrement pubescentes

Ecorce

Lisse jusqu’à 30 ans, brun grisâtre, puis à gerçures longitudinales

Feuilles

Grandes, oblongues, pointues, vert luisant dessus

Fleurs

Mâles jaunâtres dispersés sur de longs chatons dressés

Femelles par 3 à la base de certains chatons

Fruits

Octobre, châtaignes incluses dans une cupule épineuse

(la bogue)

Bois

Brun pâle, facile à fendre

Ecologie

Craint les froids rigoureux et le calcaire, était cultivé pour les châtaignes, attire les sangliers

Association

Avec néflier, houx, alisier, genêt, fougère aigle

Usages

Les infusions de feuilles étaient utilisées pour combattre les affections respiratoires et la coqueluche

Apprécié pour de nombreux usages


  1. ESSENCES PRESENTES


1. Charme

2. Hêtre

3. Châtaignier

4. Bouleau verruqueux

5. Chêne sessile

6. Chêne rouge d’Amérique

7. Néflier

8. Houx fragon

9. Houx

10. Pin sylvestre

11. Pin maritime

12. Pin Laricio de Corse

13.

14. Douglas

15. Mélèze du Japon

16. Mélèze d’Europe


17. Cèdre du Liban

18. Cèdre de l’Atlas

19. Merisier


20.

21. Alisier torminal

22. Pommier sauvage

23. Poirier sauvage

24. Sorbier des oiseleurs

25. Sorbier domestique Cormier

26. Frêne commun

27. Noisetier

28. Robinier

29. Tremble

30. Erable plane

31. Erable champêtre

32. Erable sycomore



  1. L’ARBRE ET SES CARACTERISTIQUES


C’est un végétal de grande taille. Né d’une simple graine, c’est un être vivant qui ne cesse de croître. Même s’il vit longtemps, il finit un jour par mourir.

Les branches : elles s’orientent vers les espaces libres pour capter la lumière avec leurs feuilles.

Le tronc : appelé également fût, il véhicule la sève brute vers les feuilles. Il supporte l’ensemble des branches appelé houppier.

L’écorce : quand l’arbre grossit, elle se distend ce qui explique la présence de crevasses et de fissures. Elles aident à la discrimination des essences selon différents critères : couleur, rugosité, crevasses/fissures, plaques ou écailles, écorce persistante ou caduque.

Les racines : Elles occupent dans le sol un volume presque égal à celui des branches. Elles peuvent avoir des formes diverses : traçantes, pivotantes ou obliques. Elles servent à ancrer l’arbre dans le sol mais aussi à y puiser de l’eau et les éléments dissous (sels minéraux) qui constituent la sève brute.

Les feuilles :

Les feuilles sont rattachées au rameau par un petite queue : le pétiole. La partie large et aplatie de la feuille s’appelle le limbe. A gauche, une feuille de chêne pédonculé ; à droite une feuille d’érable.



L’organisation des feuilles sur les rameaux aide à la discrimination :

a) Pour les feuillus :

- Feuilles simples : une feuille pour chaque pétiole

- Feuilles composées : limbes disposées de part et d’autre d’un long pétiole.

b) Pour les résineux :

- Aiguilles groupées par 2 (pin sylvestre) ou 5 (pin cembro)

- Aiguilles isolées (Douglas)

- Aiguilles rassemblées en rosette (mélèze, cèdre)

Enfin, le bord du limbe est une caractéristique très utile. Les feuilles peuvent être :

  1. COMMENT RECONNAITRE UN ARBRE ?

Voici une grille permettant l’identification d’un arbre. La fiche d’identité peut être complétée par des observations de terrain, des recherches documentaires, des croquis, des échantillons…

  1. Comment est cet arbre ? A quoi peut-on le reconnaître ?

    1. Silhouette générale :

      • forme du tronc (ou fût) : droit, arbre drapeau (orienté selon les vents dominants), dissymétrique (croissance inégale)

      • feuillage : pleureur, lâche, pyramidal (sapins), fastigié (peuplier), étalé (pin parasol), en boule…

      • houppier (ou cime)

      • racines : traçantes ( qui s’étalent horizontalement : épicéa, bouleau…) ; pivotantes ( qui s’enfoncent et s’organisent symétriquement selon l’axe du fût : noyer, chêne, pin…) ; obliques :

    2. Milieu de vie : montagne, zone littorale…..

    3. Taille : hauteur comprise entre …m et … m, hauteur du tronc…

    4. Ecorce : couleur ; lisse/rugueuse ; se détache/ne se détache pas, en plaques…

    5. Feuilles : alternes/opposées ; simples/dentelées ; en écailles ; en aiguilles ; bord entier/dentelé/lobé ; caduques/persistantes…

    6. Bourgeons : forme, couleur, texture

    7. Fleurs : couleur, forme, mois d’apparition…

    8. Fruits : nom, couleur, mois d’apparition ; secs/charnus ; à pépins/à noyau ; s’ouvrent/ne s’ouvrent pas…


  1. Quel est son cycle de vie ?

    1. Histogramme : de la graine à l’adulte

    2. Modes de reproduction

    3. Phénomènes de croissance, vieillissement, mort, maladies connues…

    4. Durée moyenne de vie

    5. Evolution saisonnière

  1. Quels usages l’homme en fait-il ?

    1. Bois : bois de construction, d’industrie, de chauffage…

    2. Ecorce : récipients, médicaments, utilisation industrielle…

    3. Sève : sucre, résine, sirop…

    4. Fruits : consommation, transformation, toxicité…

    5. Données économiques et écologiques : agriculture, sylviculture, densité régionale, reforestation, assèchement de zones humides (peupliers)…

 

Christophe LENOUVEL (christophe.lenouvel@ac-rouen.fr) Maître Ressource en Sciences Ecole Maupassant 76380CANTELEU